Muffins Vanille & Fraise






Je déteste le gaspillage.


Je pense tenir ça de ma grand-mère qui a connu l'occupation et qui n'a pas toujours mangé à sa faim quand elle était enfant. Je me souviens que de son vivant elle lavait même le papier essuie-tout usagé et le mettait à sécher pour pouvoir ensuite le réutiliser !


De ma mère, je pense plutôt avoir hérité de la peur de manquer. À la maison, nous ne roulions pas sur l'or, mais notre cellier était toujours plein à craquer de produits "d'avance". Aujourd'hui encore, lorsqu'elle rentre des courses avec certains produits en trois ou quatre exemplaires, je ne manque pas de la taquiner en lui demandant si elle fait des provisions pour une guerre atomique !


Du coup, avec ces repères un peu contradictoires, je compose. J'achète et/ou je prépare en quantité suffisante pour ne pas manquer, mais je m'arrange pour toujours terminer ou accommoder les restes.