Pain d'Épices pour Foie Gras





Ouf ! Juste à temps !


J'imagine que beaucoup d'entre vous auront du foie gras au menu pour le réveillon du Nouvel An. J'imagine aussi que, comme moi, vous vous êtes retrouvés décontenancés devant le nombre de variétés sans cesse grandissante de petits pains prêts-à-toaster. 

Quand j'étais gamin, on achetait une baguette et on la coupait en rondelles. Puis il y a eu le pain de mie que l'on coupait en quatre. Plus tard, on nous a facilité la vie avec des mini-pains de mie pré-tranchés. Aujourd'hui, c'en est devenu presque comique : tout un rayon rien que pour ça et largement de quoi s'y perdre... Seigle pour les fruits de mer, citron et aneth pour le saumon, brioché ou aux figues pour le foie gras... Et c'est pas fini ! On en trouve aux tomates, au curry, aux céréales maltées, au pavot, au pistou, etc. etc. etc. J'en passe et des meilleures ! 


Je fais partie de ces personnes qui se laissent facilement avoir par le marketing de la nouveauté... Et pourtant, là, non : trop de nouveauté tue la nouveauté... Et la seule chose qui ait vraiment aiguisé ma curiosité, c'est le pain d'épices pour foie gras. 



Mais le pain d'épices, je connais ! C'est hyper facile à faire, ça se conserve bien et c'est tellement meilleur fait maison. En plus, j'ai plein de bon miel  de l'apiculteur que j'ai eu grâce à l'A.M.A.P. Alors, c'est décidé, cette année les toasts seront faits maison, non mais !

Pour ceux qui ne sont pas copains avec le gluten, notez que j'ai réalisé cette recette avec la Préparation pour pain spécial et pâtisserie de la marque No Gluten de Carrefour. Elle contient déjà de la poudre à lever ; je n'en ai donc pas utilisé. Encore une fois, je suis plutôt satisfait du résultat.




PAIN D'ÉPICES POUR FOIE GRAS



Pour un beau pain d'épices.

Ingrédients 


  • 200 g de miel
  • 50 g de sucre intégral de canne ou de vergeoise
  • 60 g de beurre
  • 10 cl de lait
  • 220 g de farine
  • ½ cuillère à café de bicarbonate de soude
  • ½ sachet de levure
  • 1 pincée de sel
  • ½ cuillère à café de poivre blanc
  • 3 cuillères à café de quatre-épices (ou d'épices à pain d'épice si vous en trouvez...)
  • 1 œuf



Préchauffer le four à 180°C.

Préparer le moule à cake en le tapissant de papier sulfurisé ou de beurre et farine.

Dans une casserole, faire fondre le beurre avec le lait, le miel et le sucre. Réserver.

Tamiser puis mélanger ensemble la farine, les épices, le sel, le poivre, la levure et le bicarbonate.
Verser le contenu de la casserole encore tiède et mélanger jusqu'à obtenir une pâte homogène.
Ajouter l’œuf battu et mélanger à nouveau.

Sans attendre, verser dans le moule à cake et enfourner. Laisser cuire 30 minutes. Tester la cuisson en enfonçant une pointe de couteau qui doit ressortir sèche. Si besoin, baisser le four à 160°C et laisser cuire une dizaine de minutes de plus.



Quelques astuces

  • Je sais, je sais, mon pain d'épices a l'air tout raplapla sur les photos... Que nenni ! Il est gonflé à souhait ! J'ai utilisé un truc qu'utilisent les cake-designers pour faire monter leurs gâteaux de manière homogèn : j'ai humidifié un vieux torchon de cuisine que j'ai accroché avec une pince en fer autour de mon moule juste avant de l'enfourner. J'ai ainsi obtenu une surface bien plane ce qui m'a permis de faire des tranches bien régulières sans perdre de matière.
  • Ne traînez pas et enfournez votre pain d'épices dès que la pâte est prête : le mélange tiède versé dans les ingrédients secs fait réagir le bicarbonate et ainsi gonfler la pâte. Si vous attendez trop, votre pain d'épice ne gonflera pas aussi bien.
  • Vous pouvez conserver votre pain d'épices plusieurs jours si vous le conservez bien emballé dans du papier aluminium.
  • Halte au gaspillage ! Si comme moi vous décidez d'ôter les bords sombres de votre pain d'épice pour des toasts plus présentables, ne les jetez pas ! Conservez les au congélateur dans un sac plastique : vous pourrez les utiliser plus tard pour préparer des cake pops épicées !



Aucun commentaire

Tu as aimé ? Dis le moi ! Tu n'as pas aimé ? Explique moi pourquoi !